19 janv. 2019

" Qui perd les pédales doit changer de vélo ... "

Ciao a tutti,

« Qui perd les pédales doit changer de vélo … »

Quoi de mieux qu’un bon vieil aphorisme pour débuter un petit billet ! Et de surcroît, un billet sur les pédales !
Je ne vais pas vous infliger l’historique complet de la pédale dans l’évolution du vélo, je vais me contenter de l’histoire des pédales automatiques. Peut-être que, comme moi, vous pensiez que les pédales automatiques dataient de l’époque du « Blaireau » qui, il est vrai, les popularisa. Que nenni ! Certes, ce fut la première réussite commerciale, mais certainement pas l’innovation technologique que je croyais.

La pédale a été adaptée à la draisienne pour la première fois par Pierre Michaux en 1860, après une première tentative de Kirkpatrick MacMillan. C’est donc cette invention qui transforme la machine à courir en machine à pédaler. Voilà pour le début de la pédale.
La pédale automatique, quant à elle, a été inventé en 1895 par Charles Hanson. Vous avez bien lu : 1895 ! Je vous laisse découvrir le système ingénieux sur la photo ci-dessous :

En 1895, Elijah Harris met au point la première pédale automatique à ventouse. Puis en 1897, Tudor innove avec les premières pédales automatiques magnétiques …
1899 voit arriver les premiers cale-pieds réglables et ajustables ( Whaley ). Puis en 1900 apparaissent les premiers cale-pieds à courroies.
Les années suivantes, se suivent de multiples améliorations pour arriver en 1947 avec la courroie de cale-pied à dégagement rapide des Italiens ( Binda Type ).
En 1973, Cino Cinelli invente la première pédale automatique de l’ère moderne à verrouillage manuel ( M-71 ).
De 1974 à 1983, Bruno Gormond, James Lauterback, Jean-François Drugeon, Hubert Kupper et John Winkie déposent tour à tour des brevets de pédales automatiques, mais sans grand succès.
Il faut attendre la fin de l’année 1983 pour que Jean Bernard et Michel Mercier brevettent le système Look et que ce dernier rencontre le premier vrai succès commercial avec comme starter la victoire de Bernard Hinault sur le Tour 1985 avec ces pédales prototypes. C’est donc en 1986 que les pédales automatiques Look sont mises sur le marché du vélo.
Shimano et Campagnolo vont longtemps sous-traiter à Look des pédales automatiques commercialisées sous leur nom.
En 1988, Jean Beyl crée les pédales Time et c’est en 1989 que Richard Bryne conçoit les pédales Speedplay X. Shimano arrive sur le marché en 1990 avec les pédales SPD pour le VTT.
Voilà, la pédale automatique aura donc 124 ans en avril de cette année !
PS : quant à tous ceux qui jubilaient en lisant le début de ce billet espérant de mauvais jeux de mots ou des allusions politiquement incorrectes … Eh bien, comme le disait la pédale ( automatique ) je ne suis peut-être pas celle que vous pensiez !

Image du jour : Pedro était sur la route des crêtes vendredi dernier avec quelques amis …
Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le ristretto automatico et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta o sugli sci.

Gianpietro.

Aucun commentaire: