4 janv. 2018

L'ivresse à vélo ...

Ciao a tutti,



Même si le groupe « Au Bonheur Des Dames », dans son opus de 1987 « Jour de Fêtes », nous chantait « Roulez bourrés », cette recommandation n'est peut-être pas à prendre au pied de la lettre …
D'ailleurs peut-on « rouler bourré » à vélo en France ou ailleurs ?
N'en déplaise à certains, on ne peut pas faire du vélo en état d'ébriété ! 

Petit Tour d'Europe des tolérances ou intolérances face à la conduite du vélo avec quelques verres de trop …
En France, il est interdit de rouler à vélo en état d'ivresse. L'infraction commise avec un vélo ne peut toutefois, théoriquement, donner lieu à un retrait de points sur le permis. Cependant, la conduite du vélo avec un taux d'alcoolémie supérieur à la limite autorisée ( 0,5 g d'alcool par litre de sang, soit 0,25mg d'alcool par litre d'air expiré ) peut 
alors entraîner une suspension judiciaire du permis de conduire. Bien entendu, comme lors de toutes les infractions au code de la route, une amende peut être appliquée. Cette dernière peut être contestée, car il est assez étrange de constater, que le montant des amendes ne tienne pas compte du danger réel causé par le type de 
véhicule que l'on conduit : un cycliste ( même ivre mort ) à 15 km/h de moyenne ( ce qui est déjà beau pour l'état affiché ) ne provoque pas autant de dégâts qu'une auto d'une tonne et demie lancée à 50 km/h ! 

En Italie, la réglementation est identique à celle appliquée à la conduite automobile depuis la décision de la Cour Suprême du 2 février 2015. 

En Belgique, la limite de 0,5 g par litre est aussi en vigueur. Mais, depuis le 1er octobre 2017, la loi s'est quelque peu assouplie pour les cyclistes. Ainsi, ils ne risqueront plus de se faire confisquer leur permis de conduire pour ivresse au guidon. Cette nouvelle règle s'applique plus largement lorsque l'infraction - en rapport avec l'abus de 
boisson ou de drogue - a été commise avec un véhicule pour lequel aucun permis de conduire n'est requis ( trottinettes, fauteuils roulants … ). Soulignons tout de même, que lors des dernières fêtes de Noël à Gand, des cyclistes contrôlés positivement se sont vus confisquer leur vélo pendant six heures !

En Hongrie, le taux d'alcoolémie autorisé au volant est de zéro … Sauf en vélo ! Un décret spécifique autorise désormais de prendre son vélo en état d'ébriété, y compris sur les routes importantes, tant qu'on arrive à tenir son guidon ! Jusqu'ici, un cycliste ne pouvait emprunter que les routes secondaires …

En Suisse, les arrêts et amendes sont possibles, de même qu'une interdiction de conduire un vélo !

En Slovaquie, depuis le premier janvier 2017, les cyclistes bénéficient d'une plus grande tolérance au niveau de l'alcoolémie ( 0,5 g contre 0 g ) en agglomération ou sur des pistes cyclables séparées hors agglomération !

Partout ailleurs en Europe centrale, la tolérance est de zéro ! Conducteurs comme cyclistes.


Pour être certain de ne pas courir de risques inutiles, il y a une solution selon les Nippons … Le cadenas connecté qui fait office d'alcootest !
Alcoho-Lock est donc un cadenas en aluminium comprenant un alcootest intégré qui permet d'évaluer le taux d'alcoolémie dans l'air expiré. Le fonctionnement est simple : il suffit, selon les concepteurs, de souffler dans le dispositif pour déverrouiller ou non l'antivol en fonction de l'état du cycliste. Dans le cas où le seuil d'alcoolémie toléré est
dépassé, une alerte est envoyée sur le smartphone d'un ami proche, défini au préalable. En résumé, si on est « bourré », on ne risque pas de prendre une amende mais on peut se faire piquer son vélo par un voleur sobre ! Et même si on est pas bourré !


Une chose est certaine : le vélo est à consommer sans modération !


Image du jour :


Météo prévue :


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le stretto corretto et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées !

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.


Aucun commentaire: