12 oct. 2017

Prenez de l'assurance à vélo ...

Ciao a tutti,



En ces temps incertains pour les cyclistes qui peinent à trouver leur place sur la route, il est légitime de se pencher sur les dangers de la conduite à vélo. On dénombre chaque année environ 4000 cyclistes victimes d'un accident, dont plus de 160 tués ! Partager la route n'a jamais été aussi difficile que maintenant, en témoignent les trop nombreuses agressions physiques ou verbales dont nous sommes victimes tous les week-ends.
Alors, cyclistes, responsables et/ou victimes d'accidents, penchons nous sur les assurances à souscrire et les indemnisations qui s'y rattachent. Rasoir mais utile !

L'indemnisation du cycliste en cas d'accident
Le cycliste est responsable d'un accident : Si, par exemple, le cycliste renverse un piéton, la garantie responsabilité civile incluse dans son contrat multirisques habitation peut indemniser les dommages dont il serait reconnu responsable.


Accident avec un autre cycliste ou avec un piéton responsable de l'accident : Si, un autre cycliste ou un piéton sont reconnus responsables de l'accident, c'est leur assurance responsabilité civile qui indemnise le cycliste blessé. Toutefois, les assurances personnelles de type individuelle accident ( contrat garantie des accidents de la vie ), peuvent
selon les cas donner droit à un complément d'indemnisation pour les dommages corporels.

Le cycliste tombe tout seul : Dans ce cas précis d'accident sans responsabilité, la Sécurité Sociale et la complémentaire santé interviennent pour les frais d'hospitalisation et le remboursement des frais médicaux. Dans le cas où l'accident entrainent des séquelles, la participation des organismes sociaux se révélera insuffisante. Ainsi, les contrats 
de type individuelle accident ( GAV ) peuvent prévoir le remboursement des frais et des indemnités journalières pour compenser une perte éventuelle de salaire, des prestations en cas d'invalidité ou d'incapacité de travail et un capital en cas de décès. Ces garanties varient bien sûr en fonction du type de contrat souscrit.
Le cycliste ne sera indemnisé pour les dégâts matériels ( vélo, vêtements … ) que s'il a souscrit un contrat d'assurance spécifique.

Accident de la circulation avec une auto ou un deux-roues à moteur :
Pour les dommages corporels : le cycliste blessé sera intégralement indemnisé par l'assureur du véhicule, sauf s'il a commis une faute « inexcusable », cause exclusive de l'accident.
Pour les dommages matériels : si le cycliste n'a pas commis de faute de circulation, ses dommages matériels seront indemnisés par l'assureur du véhicule.
NB : l'assurance multirisques habitation, par le biais de l'assureur, peut assister le cycliste dans l'exercice d'un recours contre le responsable de l'accident et donc contre l'assureur de celui-ci.

Qu'est ce que la « faute inexcusable du cycliste » dans un accident de la circulation ? Elle est définie comme une faute volontaire d'une exceptionnelle gravité exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience. Il faut savoir qu'en pratique, elle est très rarement opposée au cycliste accidenté !

L'assurance protection juridique

En cas d'accident, le cycliste peut faire appel à son assureur pour la protection juridique. Selon les circonstances, l'assureur assistera le cycliste dans ses démarches et effectuera les recours éventuels auprès des responsables.

L'indemnisation du vol du vélo

Si le vélo est volé dans l'habitation : le vol avec effraction du vélo peut être indemnisé par le contrat d'assurance multirisque habitation si le vélo est dans le logement ou dans les dépendances assurées et si les locaux sont correctement protégés ( ? ! ).

Si le vélo est volé ou cassé à l'extérieur de l'habitation : Il est possible d'assurer son vélo en souscrivant une garantie optionnelle au contrat multirisque habitation, ou un contrat d'assurance qui couvre le vol et la casse, ou une assurance liée à une licence sportive. Attention, les contrats demandent alors souvent des dispositifs antivol spécifiques.
De plus, ils incluent très souvent, mais pas toujours, des limites de garanties qui semblent abusives ( vétusté, nombre de sinistres, franchise … ). Il en coûte généralement environ 6 à 7 % de la valeur du vélo par an, avec possibilité d'ajouter une assurance pour les équipements.



Alors rassurés les assurés ?

Image du jour :


Météo de rêve annoncée :


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H15 pour le stretto rassicurante et départ à 08h30 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla nuova bicicletta.

Gianpietro.

Aucun commentaire: