4 mai 2017

Des vacances pour le vélo ...

Ciao a tutti,

Avec ce qui va suivre, Pedro va nous remplacer les diagonales cyclotouristes nationales par des diagonales cyclistes intercontinentales !
Sa soif absolue de liberté à vélo va ainsi trouver une aide plus que précieuse.


La designer californienne Alejandra Castelao a créé une tente cycliste, plus précisément une remorque-tente. Utilisant le principe du soufflet, elle se déploie telle une carapace, découvrant, ou plutôt couvrant, un petit espace individuel. Mais on est bien loin de la simple toile de tente tendue … Chaque élément est composé d'un tissu photochromique s'obscurcissant en fonction de la luminosité extérieure, et de panneaux solaires souples. A l'intérieur, une toile en mesh protège des insectes et de la poussière. Des LEDs assurent l'éclairage nocturne dans l'élément central. De plus, l'espace dédié à la toile devient un rangement. Bref, un vrai mobile-home individuel quatre étoiles.
Mais avant d'être une tente, ce concept est une remorque qui possède des roues non seulement increvables ( et sans rayons, spécialement pour Pedro … ), mais intégrant en plus des bobines qui créeront du courant électrique stocké dans une batterie. De quoi recharger son téléphone, sa tablette ou son GPS !
Alors, Pedro, tenté par cette remorque ?



Mais, Pedro ne serait-il pas plutôt le genre baroudeur tente en toile ? Pas de problème, avec ce vélo, même pas besoin de sac à dos ou de sacoches de vélo. La tente fait partie intégrante de la roue avant ! Enfin un intérêt majeur de la roue sans moyeu. En effet, la tente ne tourne pas en même temps que la roue dont elle fait partie, indépendance mécanique qui minimise le poids mort ( sur un deux-roues, les masses en rotation et notamment à l'extérieur de celle-ci sont bien plus néfastes à la vélocité que les masses fixes comme le cadre. Nous devrons cependant mettre en garde notre globe trotter en cas de rafales de vent, la roue étant quasi pleine. Supports fixes, matériau léger, l'ensemble ne pèse pas très lourd.


Histoire du jour : demain ( aujourd'hui pour vous ), c'est le départ du Giro d'Italia. Vous pourrez entre deux attaques, admirez la meravigliosa Sardegna, la bellissima Sicilia et la grandissima Italia ! Il est né en 1908 sur le papier, pour un premier départ en 1909. Non couru pendant les deux guerres mondiales.
Cette année est celle du centenaire. Une raison de plus, s'il en fallait une, pour se régaler ! Retransmis en plus sur une chaîne d'accès libre ( et avec Jean-Paul Ollivier qui reprend du service - sévices ? - ! ) …
Ne manquez pas, entre autres, l'étape n° 2 ( Olbia-Tortoli ) pour ses talus et paysages, l'étape n°4 pour son arrivée à l'Etna, l'étape n°10 pour les vignes toscanes, l'étape n° 14 pour le super talus qui arrive au sanctuaire d'Oropa, et toutes les étapes alpestres !


Image du jour :


Météo annoncée :


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le stretto di Sardegna et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.

PS: le bris de rayon doit être un incident contagieux ! J'ai en effet cassé un rayon sur mon vélo de ville aujourd'hui … Faites attention !


Aucun commentaire: