27 avr. 2017

La Mère Denis à vélo ...

Ciao a tutti,



C'est bien connu, chez Route d'aRchettes, on mouille le maillot ! 
Alors, si comme moi, au retour des sorties, vous êtes le seul habilité à toucher vos affaires de sport afin de les mettre dans la machine à laver, vous serez sans doute intéressé par ces quelques conseils d'entretien de vos tenues cyclistes Rd'a.
Je me glisse donc dans le cuissard d'une ménagère de cinquante ans pour vous aider …

Prendre soin des fibres techniques :
Pas de lessive pour les vêtements techniques, mais du savon noir ! Le savon noir traditionnel est une substance entièrement naturelle qui se présente sous la forme d'une pâte de gommage végétale et huileuse sans aucun grain. Elle est obtenue à partir d'un mélange d'huile et d'olives noires broyées et macérées dans du sel et de la potasse.
Si vous avez une tache de graisse, il suffit de mettre du savon noir sur la trace indésirable avant le lavage ( le savon noir est gras et le gras se dilue avec du gras ! ).
On peut trouver le savon noir sous forme solide, en pâte, ou liquide. S'il n'est pas liquide, il faut le diluer dans un peu d'eau et déposer ce mélange dans le bac à lessive.
Le savon noir ne mousse absolument pas. Le savon noir n'est pas noir, et il devient blanc une fois dilué !
Conseil pratique : 50 ml de savon noir liquide pour une charge de 5 kilos et c'est un lavage tout une douceur garanti.

Que faire face à l'odeur persistante ?
Etant régulièrement accueilli à la maison, après la sortie vélo, par des moues désapprobatrices et dégoûtées à cause de l'odeur, j'ai dû trouver un moyen efficace afin de ne pas faire fuir mon entourage !
Le gros inconvénient des fibres techniques, c'est donc l'odeur. En effet, dès que l'on transpire, la fibre synthétique sent malheureusement mauvais. Et l'odeur peut, en plus, devenir tenace avec le temps, même après plusieurs lavages.
Le « truc » imparable est le bicarbonate de soude. Additionné au savon noir ou à la lessive si vous la préférez, il supprime efficacement les odeurs et désinfecte en plus le linge. Il conserve très bien les couleurs et permet au blanc de rester éclatant !
Conseil pratique : deux grosses cuillères à soupe pour une charge de 5 Kg environ.

Conseils en vrac :
Ne pas laver les vêtements cyclistes à plus de 30° C.
Utilisez un essorage moyen.
N'utilisez surtout jamais le sèche-linge qui dessèche les élastiques de manière irrémédiable. Le classique étendoir reste le meilleur moyen pour le séchage, d'autant plus que les vêtements techniques sèchent très rapidement.
Ne mettez pas vos soutiens-gorge avec vos vêtements cyclistes, les attaches et les armatures pourraient endommager les fibres. Ou alors utilisez les filets à linges.

Ceci vaut bien sûr pour les belles tenues. Les tenues du Cycle Golbéen gagneront, quant à elle, à souffrir dans le tambour de la machine. Elles n'en ressortiront que plus belles ! Amis golbéens, ne tenez donc pas compte de ces précieux conseils.

Pour joindre l'utile à l'agréable, je vous rappelle l'objet d'un précédent billet :


Voilà, j'ai fini de faire ma Mère Denis à vélo. A vos machines !

Image du jour :


Météo prévue :


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le stretto dolce come un lavaggio et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.

Aucun commentaire: