24 mars 2017

Le vélo est une arme ...

Ciao a tutti,



 Nous connaissions les disques de freins comme arme tranchante, mais il y a désormais mieux …

Le mercredi 17 mars, environ 200 personnes se sont réunies sur la Grand'Place de Lille pour soutenir Jean-Luc Munro, conseiller municipal écologiste de Loos. Ils l'ont ensuite accompagné au Tribunal de grande instance pour son audience au motif hallucinant !

En effet, cet élu était poursuivi pour « violence à agent avec arme par destination ( en l'occurence, son vélo ! ) ».
Pour mémoire, en France, l'article 132-75 du code pénal définit les armes par destination comme « tout autre objet susceptible de présenter un danger pour les personnes dès lors qu'il est utilisé pour tuer, blesser ou menacer ou qu'il est destiné, par celui qui en est porteur, à tuer, blesser ou menacer. ».
Nous avons donc tous très souvent une arme par destination dans les mains, pour ne pas dire entre les jambes ...

Résumé de l'affaire : une seule histoire et deux versions qui s'opposent. Les faits remontent au 06 avril 2016. Ce jour là, les forces de l'ordre effectuent un resserrement ( cad une évacuation ) du camp de Roms de Loos. Jean-Luc Munro connaît bien les habitants de ce camp et il décide de se rendre sur les lieux afin de vérifier que tout se passe bien. Après avoir passé un premier barrage policier, il se retrouve face à un nouveau cordon qu'il tente de franchir avec son vélo. C'est à partir de là que les versions divergent. D'après l'élu, un policier le fait tomber avec son vélo et dans sa chute, il en blesse un autre très légèrement à un doigt. Cet incident va lui coûter cher : immédiatement interpellé, il est placé en garde à vue puis poursuivi pour « violences à agent avec arme par destination ». L'arme, c'est le vélo lui même ! Jean-Luc M. se défend en disant qu'il n'y a pas eu d'acte de violence de sa part, n'accablant pas pour autant le policier. Le vélo renversé est presque anecdotique, mais la mise en accusation est conséquente. Il risque en effet 5 ans de prison et 75 000 € d'amende ! Ubuesque pour ne pas dire absurde. La raison en est l'utilisation abusive des textes de l'Etat d'urgence contre ceux qui veulent simplement aider des personnes en détresse.
Pour Jean-Luc M. et ses soutiens, ces poursuites sont assimilées à un véritable « délit de solidarité ». Mais, le délit de solidarité n'existe pas dans le droit actuel.


Heureusement, la raison a repris le dessus. Il a été condamné à 500 € d'amende avec sursis.

Le vélo est donc aussi une arme assez efficace contre … la bêtise !

Maillot du jour :


Chaussures du jour :


Record du jour : le Baron rouge Eric Barone a battu son propre record du monde de vitesse à vélo sur neige sur la piste de kilomètre lancé de Vars en se faisant flashé à 227,720 km/h ! Son vélo lui a été immédiatement confisqué !
La vidéo impressionnante est ici : https://www.youtube.com/watch?v=7gBqbNUtr3c

Météo annoncée :



Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le stretto armato et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.

Aucun commentaire: