10 mars 2017

Journée internationale de la femme ... à vélo ...

Ciao a tutti,



En ce mercredi 8 mars 2017, journée internationale de la femme, je ne peux que consacrer ce modeste billet à l'émancipation de la femme par le vélo !

Alors que le vélo commençait à conquérir le coeur des femmes dès 1860 en Europe, les scientifiques du moment pensaient qu'il représentait un grand danger pour leurs organes reproducteurs ( ! ). Mais, il se révéla au final un formidable outil d'émancipation. Si vous êtes sages, je vous conterai une autre fois cette histoire fort intéressante. 


Actuellement, ailleurs dans le monde, dans des pays où les droits des femmes sont encore à des années lumière de ceux des hommes, le vélo reste un combat de tous les jours et de chaque instant.
- Au Caire par exemple, la pratique est extrêmement mal vue. Les femmes cyclistes s'exposent au harcèlement sexuel de rue - véritable fléau national - en se déplaçant dans cette posture  « indécente ».
- Au Yémen, même combat. Ce moyen de transport reste pour le moment absolument impensable ( d'ailleurs la plupart des femmes ne savent même pas en faire !
- En ce qui concerne l'Arabie Saoudite, je vous laisse vous référer à un de mes précédents billets sur le film « Wadjda ». Pour mémoire, il raconte l'histoire d'une petite fille de 12 ans qui se bat pour réaliser son rêve: avoir une bicyclette comme les garçons. Mais la loi le lui interdit, prétextant que cela peut mettre en danger sa virginité ! Tout comme elle interdit aux femmes de conduire une auto. Mais il faut savoir que ce film a eu une répercussion : deux mois après sa sortie, la Commission de promotion de la vertu et de la prévention du vice ( ! ) a finalement accordée ce droit … A condition d'être entièrement voilée, accompagnées d'un homme de leur famille et d'utiliser le vélo à des fins récréatives et non pas comme un moyen de locomotion.
- En Iran, une fatwa a été émise par le leader religieux Ali Khameini le 10 septembre 2016 ! Ce dernier déclarait alors : « faire du vélo attire l'attention des hommes et expose la société à la corruption, et surtout cela contrevient à la chasteté des femmes; il faut l'abandonner ! ». Depuis, l'association féministe militante « My Stealthy Freedom » dont la fondatrice Masih Alinejad qui vit en Europe, rassemble les photos d'iraniennes à vélo, envoyées par ces femmes elles mêmes, pour les poster sur son compte Instagram.

Ainsi, peu à peu, de plus en plus de femmes s'affranchissent des codes archaïques et patriarcaux de leur pays pour s'évader à vélo. Des clubs féminins voient même le jour, au sein desquels elles peuvent s'entraîner loin du regard des hommes. C'est ce qu'a pu constater l'activiste acharnée du cyclisme pour les femmes, l'américaine Shannon Galpin. 
Alors qu'elle pédalait seule à travers les collines de Kaboul ( Afghanistan ), elle a appris qu'il existait une équipe nationale féminine afghane. Vétues de pantalons longs et de manches longues, le voile coincé sous le casque, elles roulent sur les autoroutes avant l'aube, accompagnées par l'entraîneur de l'équipe masculine. N'en croyant pas ses
yeux, alors qu'elle n'avait jamais vu une seule femme à vélo en onze visites en Afghanistan, Shannon y a vu un espoir d'ouverture pour toutes les femmes du pays. Depuis, à travers son ONG Mountain2Mountain, elle les encourage à faire leur « Vélorution » et à se battre pour leurs droits.


D'autres initiatives fleurissent ailleurs, comme l'association « Go Bike » en Egypte, qui organise des balades à vélo et aide les femmes à se réapproprier la ville. Ou encore cette page Facebook à Damas qui, en temps de guerre, encourage la population syrienne à adopter le vélo, et fait ainsi du même coup évoluer les mentalités par rapport aux femmes. Au Qatar, le gouvernement a choisi d'organiser un Tour du Qatar féminin, afin d'en faire la vitrine de la politique d'émancipation des femmes au sein de l'émirat ( même si dans les faits, elles restent encore largement soumises à leur mari ).

Ainsi, tout comme en Occident à la fin du dix-neuvième siècle, la petite reine fait son office ! Les femmes enfourchent leur vélo, bravent les autorités morales ou religieuses, et font, à chaque coup de pédale, tomber un peu plus les barrières des inégalités et de la bêtise.

Vive les femmes ! Vive le vélo !

Image du jour : 


Météo annoncée :


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le stretto solidaire et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.

 

Aucun commentaire: