2 juin 2016

Pour être " rechargé ", pédalez ...

Ciao a tutti,



Les cyclistes accros des objets connectés et des smartphones doivent ils être des cyclistes chargés ? Les cyclistes chargés d'objets connectés et de smartphones doivent ils être des cyclistes accros ?
A ces deux questions, la réponse est oui ! 
Alors, merci à Daniel Abendroth …

Avoir du réseau, de la Wifi ou de la batterie est devenu sans doute pour certains aussi important que manger, respirer ou ... pédaler. Que faire alors si la batterie tombait en rade sans crier gare et sans chargeur adapté ? Eh bien, pédalez ! Daniel Abendroth a réfléchi à cette éventualité et a créé E-Moke, une borne de rechargement publique.
Pour l'utiliser, rien de plus simple : asseyez vous, connectez votre mobile et pédalez.
La fréquence de pédalage optimale vous est indiquée. S'agissant des smartphones, le temps de recharge en pédalant est équivalent à celui d'un chargeur électrique classique. En moyenne, pédaler dix minutes à une allure tranquille permet de recharger 10 à 15 % de la batterie. J'en connais pour qui la charge complète sera obtenue en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire !
Ce mobilier urbain original a obtenu le premier prix de la 5ème HI-MACS Design Competition.
Des systèmes similaires ont été testés dans les gares de Paris et de Lille avec un indice de satisfaction particulièrement élevé.



Un autre système baptisé Ecoxpower permet de charger en roulant avec son vélo. Monté sur le moyeu de la roue avant, ce système fait office de dynamo. Relié à une housse étanche fixée sur le cintre, il permet de recharger téléphone, MP3 ou GPS tout en roulant ou à l'arrêt, car il possède une batterie de 700 mAh. Il faut compter 1h30 à 20 km/h pour une charge complète. Le poids total est d'environ 500g.

Le designer Offer Canfi a quant à lui mis au point un système comprenant un vélo, un dispositif et ... une piste cyclable. Le dispositif Capacitor 1.21 s'adapte à tous les cadres de vélo. Il est constitué d'une bobine en cuivre transmettant le courant électrique qui le traverse via un champ magnétique oscillant. Le courant provenant de la piste cyclable. La route devient émettrice grâce à un système d'induction, la transmission d'énergie se fait à distance et automatiquement par l'intermédiaire d'une puce qui détecte la présence de votre vélo une fois sur la piste. Ainsi le champ d'induction créé entre le vélo et la piste permet de recharger votre smartphone ou autre objet. De plus, il permet aussi d'utiliser une assistance électrique grâce à une courroie reliée à la roue arrière et actionnée par un moteur alimenté par un condensateur.


Bref, voilà de quoi pédaler encore plus utile !

Image du jour :


Météo annoncée :


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H15 pour le stretto pleine charge et départ à 08H30 dans la joie et la bonne humeur sur des routes incertaines.

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.

Aucun commentaire: