3 déc. 2015

Cycle revolution ...

Ciao a tutti,



C'est bien connu, les anglais tirent souvent les premiers ! Et ils tirent souvent bien !

La preuve encore avec le Design Museum de Londres qui fait sa révolution cycliste. Il propose en effet jusqu'au 30 juin 2016 une exposition intitulée « Cycle Revolution » qui célèbre le vélo dans tous ses états. La « Cycling Culture » est en marche. Un événement absolument exceptionnel qui sera l'ultime organisé dans cet espace situé à Shad Thames, à proximité du Tower Bridge, avant son déménagement vers le quartier de Kensington, dans les anciens locaux du prestigieux Commonwealth Institute.
Le Design Muséum présente le cycle dans toutes ses dimensions. L'exposition se déroule en cinq temps ou thèmes et explore toutes les facettes du vélo. Vous découvrirez en premier le cyclisme de compétition avec Chris Hoy, quatre fois médaillé olympique de cyclisme sur piste. Vous pourrez admirer le vélo qui a permis à Bradley Wiggins de battre le record de l'heure en 2015, le Lotus Type 108 utilisé par Chris Boardman pourr décrocher l'or aux J.O de Barcelone ainsi que les montures domptées par Francesco Moser ou Eddy Merckx pour défier le chrono. Le Tour de France n'est pas en reste avec l'équipe Sky …
La seconde partie , toujours sportive, mais cette fois de l'extrême, vous permettra de découvrir entre autres le vélocross avec Shanaze Reade, trois fois gagnante des UCI BMX World. Ou le vélo tout terrain, avec notamment Martyn Ashton, champion dans cette catégorie.
Vient ensuite le vélo urbain, qui a atteint son plus grand nombre d'utilisateur à Londres depuis la seconde guerre mondiale. Vous pâlirez devant les premiers modèles de vélos pliables des marques Brompton et Moulton et en apprendrez plus sur le self-service des vélos Santander dans la capitale britannique.
Puis d'étranges modèles s'exposeront alors devant vous : les vélos cargos, chers à nos amis néerlandais. Leur vocation, au départ toute utilitaire ( livreurs de lait, postiers ou même pompiers ) a évolué vers le tourisme. Ne manquez pas le « Bringley », créé par Lawrence Brand, qui a parcouru plus de 5000 km à travers l'Europe, le Kazakhstan et bien d'autres pays encore.
Enfin, le futur ! Comment les designers, les architectes et les villes s'organisent pour répondre à l'évolution constante du cyclisme ? La réponse se trouve dans une immense salle, où prototypes et études nous montrent que le vélo a de l'avenir. Un intéressant état du vélo dans neuf villes du monde ( Tokyo, Londres, Amsterdam, Copenhague, Montréal, New-York, Séville, Freiburg et Paris. ) clos la visite de cette salle.
Au total, 77 vélos sont exposés au mur. Chacun avec son histoire, son cycliste … L'expo vous propose également de découvrir une multitude d'objets comme l'évolution des polos ou maillots du Tour de France, ou encore le plus vieux vélo datant de 1880. Elle est aussi riche de vidéos sur la vie des plus grands cyclistes de l'histoire, sur la fabrication des vélos ou de certaines pièces ou sur des designers cyclistes. Beaucoup d'autres choses qui seraient trop longues à décrire ou même énumérer …
Bref, « Cycle Revolution » est une immense exposition qui célèbre le monde du cyclisme contemporain et qui explore l'influence des nouvelles technologies et innovations sur la façon de créer et d'utiliser le vélo. Vive le vélo !


Informations pratiques : Billets de £6,60 à £13. Du 18 novembre 2015 au 31 juin 2016. Tous les jours de 10h à 17h45 au Design Museum, Shad Thames, SE1 2YD
Plus de renseignement ici : http://designmuseum.org

Un voyage de début de saison / stage de cohésion Rd'a s'impose pour visiter cette expo fort tentante, non ?

« Phototropisme » de la semaine : Il n'est pas beau le progrès ?



Météo prévue :


Rendez-vous sur le parking du Petit Champ de Mars pour le Téléthon à 07H45 pour le don ou à « l'Ambassade » pour le stretto madeleines ( prise en cours du convoi ) … Et départ à 08H00 dans une joie toute relative …mais dans la bonne humeur tout de même sur des routes lentement incertaines …

A presto sulla bici.

Gianpietro.


Aucun commentaire: