24 sept. 2015

Vélo ... Moteur ...

Ciao a tutti,



Maglev, cela vous dit quelque chose ? Maglev, pour Magnetic Levitation, est le projet le plus abouti dans le domaine du train à sustentation magnétique. Il s’agit d’un monorail qui utilise les forces magnétiques pour se déplacer et le phénomène de sustentation électromagnétique lui permet de ne pas être en contact avec les rails, contrairement aux trains classiques. Ce procédé permet de supprimer la résistance au roulement et d’atteindre des vitesses élevées : le record est de 603 km/h obtenu en avril 2015 soit près de 30 km/h de plus que le record d’un train classique ( 574,8 km/h par une version modifiée du TGV en 2007 ).

J’entends déjà les « il nous refait la vie du rail » … Et je comprends votre perplexité ! Quel lien avec le vélo ? Très bonne question Elkabach, je vous remercie de me l’avoir posée, comme disait notre irremplaçable Georges Marchais.


Pas de vélo sur rail ou autre, mais un vélo qui utilise la technologie du Maglev pour transmettre le courant électrique à la roue arrière ! Plus fort encore, c’est cette même roue arrière qui est motrice : aucun moteur dans le moyeu, ni dans le vélo ! Cancellara trouve ça très intéressant …
S’il possède une chaîne, la liaison batterie / moteur s’effectue ainsi via les aimants intégrés de cette roue baptisée « Smartwheel », qui ne pèse que deux kilos ; la batterie quant à elle est dissimulée dans le tube diagonal. Une roue tellement intelligente qu’elle communique la pression du pneu, la vitesse et d’autres informations encore à une application smartphone grâce à un capteur intégré …

Ainsi équipé, ce « Vélocité » serait capable d’accélérations plus promptes encore que les VAE classiques et pourrait atteindre les 100 km/h grâce à son moteur de 500 Watts dont la batterie peut récupérer l’énergie du freinage, lui conférant une autonomie de 80 kilomètres. Bref, un ensemble high-tech en plein coeur d’un cadre carbone ( qui ne parasite pas le flux magnétique ) lui permettant de contenir son poids à 14 kilos. Ce même carbone offrant par ailleurs des possibilités stylistiques et de design qui ne laissent pas insensible.

Ce prototype conçu par l’entreprise allemande CarboFibreTech transfert de manière très aboutie la technologie de transmission de courant sans contact dans le domaine des vélos électriques. En effet, qui pourrait croire à première vue que le « Vélocité » en est un ?
Reste à savoir si ce type de vélo se développera à grande échelle dans les années qui viennent …
Pile poil pour mes vieux jours afin de continuer à rouler avec vous !


Aphorisme du jour : « Mon vélo est mon meilleur ami. » ( Henry Miller - écrivain - )

Météo annoncée : 


Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H15 pour le stretto magnetico et départ à 08H30 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bici.

Gianpietro.


Aucun commentaire: