16 mai 2014

Le coût du risque ...

 Ciao a tutti, 

Faire du vélo a un goût, mais peut aussi avoir un coût !
Rouler à vélo nous oblige à respecter le code de la route … Même, s’il faut bien l’avouer, la tentation est parfois très grande … Ainsi, si on enfreint la réglementation en vigueur, que risque t-on vraiment ?
Le postulat de départ est simple : nul n’est censé ignorer la loi. Peu importe le moyen de locomotion, nous risquons tous la même chose et nous nous exposons aux mêmes amendes à payer. Heureusement, une petite infraction à vélo n’a pas de conséquence sur les points du permis. Cependant, si l’infraction à vélo est très grave ( conduite en état d’ivresse ou mise en danger d’autrui par exemple ), elle peut donner lieu à une suspension judiciaire du permis de conduire, à savoir au pénal !
Tout comme pour les autos et les automobilistes, les cyclistes et leur vélos doivent avoir un équipement conforme à la réglementation ( ce qui est loin d’être le cas, il faut le reconnaitre ).
Ainsi, dans un souci de clarification et d’information, je me propose de vous informer des motifs et des tarifs en cours quant aux amendes encourues …
Il faudrait néanmoins souligner le fait que si le cycliste est un conducteur comme un autre vis-à-vis de la loi et du code de la route, il serait normal de lui donner autant de place, non ?

Florilège :

    - 22 Euros Rouler dans une voie de bus quand la réglementation ne le permet pas.
    - 22 Euros Ne pas laisser un bus quitter son arrêt.
    - 22 Euros Changer de voie dans un embouteillage pour avancer plus vite.
    - 22 Euros Ne pas respecter la signalisation au sol.
    - 90 Euros Ne pas contrôler sa vitesse ( ex : percuter une auto par l’arrière en raison d’une allure élevée. ).
    - 90 Euros Franchir une ligne blanche.
    - 90 Euros Ne pas rester sur sa droite en conduite normale.
    - 22 Euros Rouler à plus de deux de front sur la chaussée.
    - 22 Euros Se faire tirer ( ! ) par un autre vélo ou tout autre véhicule ( Ah bon ! ).
    - 22 Euros Ne pas rouler à allure réduite dans une zone piétonne.
    - 90 Euros Ne pas respecter l’arrêt obligatoire à un Stop.
    - 90 Euros Refuser une priorité à droite.
    - 90 Euros Ne pas s’arrêter à un feu rouge fixe ou clignotant.
    - 90 Euros Rouler en sens interdit.
    - 90 Euros Ne pas respecter la signalisation lumineuse régulant la traversée des piétons.
    - 90 Euros Rouler sur la partie gauche de la chaussée en marche normale.
    - 90 Euros Rouler à vélo sur un trottoir quand on a plus de huit ans.
    - 11 Euros Pas de dispositif de freinage.
    - 11 Euros Pas de système d’éclairage ( un feu blanc à l’avant et un rouge à l’arrière ).
    - 11 Euros Pas d’avertisseur sonore.
    - 22 Euros Pas de gilet réfléchissant ( obligatoire hors agglomération de nuit ).

    Ces tarifs sont valables pour les amendes minorées, c’est à dire payables dans les trois jours. Sinon l’amende à 22 passe à 35, celle à 90 passe à 135 …

Aphorisme du jour : « Le plus grand ennemi de la bicyclette n’est pas l’automobile, ce sont les préjugés. » ( Margot Wallström - femme politique suédoise, ex commissaire UE à l’environnement et cycliste elle même )

Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H15 pour le stretto réglementaire et départ à 08H30 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.

Aucun commentaire: