24 janv. 2014

Le vélo prend de la hauteur ...

Cia a tutti,

Vous connaissez sans doute déjà l’architecte britannique Norman Foster et ses réalisations prestigieuses ( Palais du Reichstag, Viaduc de Millau, Hearst Tower, Hôtel de ville de Londres, 30 St Mary Axe … ) , mais peut être n’avez vous pas entendu parler de son dernier projet en rapport avec le vélo : une piste cyclable aérienne à Londres !

 Londres aime le vélo et le prouve. Déjà en 2010, sponsorisées par la banque Barclays, ce sont deux cycloroutes qui ont été créées ( Cycle Superhighways ) avec pour effet une augmentation de 70 % du trafic des vélos sur les grandes artères de la capitale britannique. Puis en 2012, décidément très attachée au confort des cyclistes, la municipalité londonienne envisageait la création d’un réseau de pistes cyclables surélevées avec le projet baptisé « Cycle Sky » de l’agence Exterior Architecture.




                                                                     Le projet de Foster de 2014, baptisé « Skycycle », conçu par son agence d’architecture Foster + Partners associée aux spécialistes des transports « Space Syntax », prévoit la construction d’environ 220 kilomètres de pistes aériennes au dessus des lignes ferroviaires londoniennes. Les concepteurs assurent que cette structure relativement légère, tirant profit de l’infrastructure ferroviaire existante serait bien moins coûteuse que la construction de nouvelles routes ou tunnels. Pour Foster, ce projet représente une approche alternative pour trouver de l’espace dans une ville congestionnée en créant un réseau de classe mondiale, de pistes cyclables sans voiture extrêmement sûres et idéalement situées pour les usagers. La sécurité à vélo à Londres est en effet un problème majeur : en Novembre dernier, six cyclistes sont morts dans des accidents de la route en à peine deux semaines, portant le total à 14 pour l’année. Un récent sondage de la B.B.C a ainsi fait état d’une baisse de la pratique du vélo suite à ces accidents. Mais revenons à SkyCycle, l’étude prévoit pas moins de 200 points d’accès à dix pistes cyclables dispersés dans la capitale, rendant le réseau accessible à six millions de Londoniens, dont la moitié habiterait à moins de dix minutes d’une entrée. Ces pistes pourraient accueillir jusqu’à 12 000 cyclistes par heure ! Le réseau dont la construction pourrait s’étaler sur une vingtaine d’années permettrait de soulager efficacement le réseau de transport londonien déjà en pleine capacité et qui devra composer avec une croissance de la population de 12 % au cours des dix prochaines années. De plus, une telle réalisation pourrait permettre aux cyclistes d’améliorer grandement leur temps de parcours à travers la capitale, sans avoir à se soucier des automobiles, des feux ou des piétons tout en assurant leur entière sécurité. Le coût de la construction « n’excéderait pas » 365 millions d’Euros grâce à la réutilisation d’infrastructures déjà existantes …

Rendez-vous donc dans vingt ans pour une petite virée du samedi au dessus des rues de Londres !

Aphorisme du jour et fort à propos : « Les pistes cyclables abonderont à Utopie  ». ( Herbert George Wells - Ecrivain britannique de science-fiction, de satire sociale, de prospective, de réflexions politiques et sociales qui n’engagent que lui ! - )

Rendez-vous à « l'Ambassade » à 08H45 pour le stretto inglese et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées !

A presto sulla bicicletta.

Gianpietro.


Aucun commentaire: