17 mai 2013

A lire sans modération ...


Ciao a tutti, 
Lors de notre récent voyage d'étude en Italie, je me sentais bien seul au moment de boire une bonne pression juste après nos exténuantes sorties sous le soleil, au point de me penser sur les premières pentes de la descente vers l'alcoolisme sportif… Mais je ne vous cacherai pas que j'y prenais un plaisir immense et solitaire ! Quoi de meilleur que de boire une bonne bière immédiatement après l'effort alors qu'on est encore transpirant et assoiffé … Pratiquant toujours le hockey, je peux vous affirmer que la bière prise juste à la sortie de la glace, encore équipé, fait partie des meilleurs moments de l'entraînement ! Bref, je me sentais seul et coupable … Jusqu'à la lecture d'un article fort intéressant publié dans le journal Neuropsychopharmacology et relaté par le magazine scientifique Discover.

Le fait d'apprécier la dégustation d'une bière bien fraîche, après l'effort ou pas d'ailleurs, ne viendrait pas de la teneur en alcool mais de son goût seul ! Le goût de la bière suffirait à déclencher le circuit de récompense du cerveau caractérisé par la libération de dopamine. Pour parvenir à ce constat, des chercheurs de l'Indiana University school of Medicine ont mené une expérience sur 49 hommes avec des habitudes de consommation d'alcool différentes. Les scientifiques ont testé les effets de différentes boissons sur le cerveau des participants en vaporisant dans leur bouche de l'eau, des boissons énergisantes et leur bière favorite à 15 minutes d'intervalle tout en mesurant à chaque fois l'activité de leur cerveau à l'aide d'un scanner.
Avec cette expérience, les chercheurs se sont aperçus que pour la bière, le seul signal du goût, c'est à dire avant que l'alcool ne rentre dans le corps, a provoqué la libération de dopamine et suscité l'envie de boire chez tous les hommes, et cela même chez ceux qui n'avait pas de passé lié à l'alcoolisme. En d'autres termes, nous pouvons affirmer que cette étude prouve scientifiquement que la bière est délicieuse ! Consommée avec modération bien sûr !

Me voici rassuré et décomplexé !

Je ne veux pas me faire le chantre de la bière après l'effort, mais j'ai lu récemment une étude réalisée par des médecins espagnols prouvant que la consommation de bière avec modération peut réduire les risques de diabète et d'hypertension, et même aider à perdre du poids. En fait, la bière contient de l'acide folique, des vitamines, du fer et du calcium, qui ont des effets protecteurs sur le système cardiovasculaire.

Vivement l'année prochaine que je boive une bonne bière après le Cippo, et pas seul, c'est encore meilleur !

Aphorisme du jour : "Sur un vélo on boit de l'eau, une fois sur terre on boit une bière"

Rendez-vous à " l'Ambassade " à 08H15 pour le stretto col sole et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes miraculeusement ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Gianpiero.


                           

Aucun commentaire: