8 mars 2013

Bartali cantato ... Bartali eterno ...


Ciao a tutti,

                                                                                                                   

Cette semaine, en rangeant quelques C.D, je suis tombé sur quelques vieux ( déjà ! ) disques de Paolo CONTE. Je n'ai pu résister à l'envie de réécouter cet avocat chanteur nostalgique, amoureux de jazz et tellement italien … Arriva à mes oreilles, la bella canzone " Bartali " … Quand Paolo attendait le passage de Gino …

                                                                                                               

Pour l'écouter, voici les liens :

    - Avec images d'époque et d'épopées cyclistes : http://www.youtube.com/watch?v=La5JBSEdIe0

    - En version live : http://www.youtube.com/watch?v=-p_fMmxHt7I

Pour suivre les paroles :                                        Traduction :
                                       
Farà piacere un bel mazzo di rose                                Un beau bouquet de roses fera plaisir
e anche il rumore che fa il cellophane                            de même que le bruit du papier d'emballage
ma un birra fa gola di più                                        mais une bière fait plus plaisir encore
in questo giorno appiccicoso di caucciù                            un jour caoutchouteux et glauche comme celui là.

Sono seduto in cima a un paracarro                            Je suis assis sur une borne
e sto pensado agli affari miei                                    et suis en train de penser à mes affaires
tra una moto e l'altra c'è un silenzio                                entre une moto et une autore un silence
che descriverti non saprei.                                        que je ne saurais décrire.

Oh, quanta strada nei miei sandali                                Oh, que de chemin dans mes sandales
quanta ne avrà fatta Bartali                                    et combien en aura fait Bartali
quel naso triste come una salita                                au nez triste comme une montée
quegli occhi allegri da italiano in gita                            aux yeux allègres d'Italien en vadrouille
e i francesi ci rispettano                                        et les Français nous respectent
che le balle ancora gli girano                                    car il lui en vient encore de belles
e tu mi fai - dobbiamo andare al cine -                            et tu me fasi - nous devons aller au ciné -
- e vai al cine, vai tu. -                                            - et tu vas au ciné, va ! -               

è tutto un complesso di cose                                    C'est tout un ensemble de choses
che fa si che io mi fermi qui                                    qui fait que je m'arrête ici
le donne a volte si sono scontrose                                les femmes des fois sont revêches
o forse han voglia di far la pipi.                                    ou peut-être ont envie de faire pipi.
E tramonta questo giorno in arancione                            Et le jour tombe en orangé
e si gonfia di ricordi che non sai                                et se gonfle de souvenirs que tu ne sais pas
mi piace restar qui sullo stradone                                ça me plaît de rester ici sur la grand'route
impolverato, se tu vuoi andare, vai …                            poussièreuse - si tu veux t'en aller, pars ...
e vai che il sto qui e aspetto Bartali                                et tu pars car je suis ici et j'attends Bartali
scalpitando sui miei sandali                                    piaffant dans mes sandales
da quella curva spunterà                                        de ce tournant surgira
quel naso triste da italiano allegro                                le nez triste d'Italien allègre
tra i francesi che si incazzano                                    entre les Français que ça fait chier
e i giornali che svolazzano                                    et les journaux qui volent.
C'è un po' di vento, abbaia la campagna                        Il y a un peu de vent, la campagne aboie
e c'è una luna in fondo al blu …                                et il y a une lune au milieu de l'azur ...

Tra i francesi che si incazzano                                    Entre les Français que ça fait chier
e i giornali che svolazzano                                    et les journaux qui volent
e tu mi fai - dobbiamo andare al cine -                            tu me fais - nous devons aller au ciné -
- e vai al cine, vacci tu ! -                                        - et tu vas au ciné - vas-y donc ! -

Aphorisme du jour : " le bien, c'est quelque chose que tu fais, pas quelque chose dont tu parles. Certaines médailles sont accrochées à ton âme, pas sur ton blouson. " ( Gino Bartali - Cycliste bien connu et résistant méconnu. En effet, Gino Bartali devrait être proclamé " juste parmi les nations " par l'état d'Israël pour son rôle tenu pendant l'holocauste. L'histoire n'a été révélée que récemment, grâce aux investigations de son fils, Andrea. Gino Bartali, vainqueur du Tour de France à deux reprises ( 1938 et 1948 ) comptait parmi les résistants de la seconde guerre mondiale. D'après l'U.C.I, l'italien aurait sauvé 800 juifs de l'extermination nazie, dissimulant des documents sous la selle ou dans les tubes vides de son cadre de vélo. Lesquels permettaient aux persécutés de s'envoler pour la Suisse ou les Etats-Unis, en fabriquant de faux papiers. Bartali, membre du réseau clandestin Desalem, menait ces dossiers jusqu'au couvent de San Quirico, près d'Assise, parcourant une route longue de 200 kilomètres où les contrôles étaient fréquents. )

Rendez-vous à " l'Ambassade " à 08H45 pour le stretto in omagio a Gino et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Damiano

Aucun commentaire: