14 déc. 2012

Touche pas à mes courses ...

Ciao a tutti, Que vont devenir les courses mythiques de notre sport préféré comme Paris-Nice ou la Flèche Wallonne ? C'est le cadet des soucis d'un groupe d'investisseurs qui est en train d'essayer de convaincre l'Union Cycliste Internationale d'organiser des courses aseptisées en Chine, en Argentine ou au Qatar afin de soit disant relancer le cyclisme professionnel …



                                                                                                  
Qui sont ces " bienfaiteurs " du vélo ? Tout d'abord, Thomas Kurth, lobbyiste suisse qui a dirigé le G14 ( Groupement de plus grands clubs de football européens ) et tenté de déposséder l'UEFA de l'organisation des compétitions européennes des clubs. Pour sévir dans le vélo, il s'est allié à son partenaire Jonathan Price avec qui il dirige Gifted Group, un promoteur d'événements sportifs. Ces deux philanthropes se sont associés au milliardaire tchèque Zdenek Bakala et au néerlandais Bessel Kok qui ont entre autre acheté fin 2010 l'équipe Oméga Pharma - Quick Step. Dans un interview, J. Price ne s'embarrasse pas de déclaration d'amour pour le cyclisme : " la raison pour laquelle nous avons monté ce projet ? Simplement, parce que nous pensons qu'il y a là une grande opportunité commerciale ! " … Bien sûr … Les compétitions sportives générant les sommes colossales que l'on connaît, il y a toujours des petits malins pour tourner autour des fédérations internationales, censées oeuvrer pour le bien de leur sport, et gratter une bonne part de gâteau.

Ce lundi, ces amoureux de la petite reine, ont dévoilé leur projet : le World Series of Cycling. Un circuit d'élite composé des trois grands Tours, de six classiques historiques et de dix courses par étapes de quatre jours. Ces courses par étapes auraient absolument toutes le même format  : un contre la montre, une étape de montagne, une étape pour sprinteurs et une étape pour les rouleurs ( ? ). Le Gifted Group envisage le déroulement de ces courses pour l'essentiel ailleurs qu'en Europe. Elles se passeraient en Australie, Chine, Qatar, Afrique du Sud, Argentine, Etats-Unis, Canada et trois seulement en Europe. Certes l'idée n'est pas forcément mauvaise face à un calendrier actuel trop dense et à une réalité économique qui rend l'organisation d'événements cyclistes de plus en plus difficile.                                                                                                              

Cependant, ce W. S. C. apparaît comme un produit issu des bureaux des meilleurs experts en marketing et comptabilité plutôt que comme une réponse raisonnable face aux attentes des coureurs. De plus, il est complètement déconnecté de la réalité du cyclisme professionnel d'aujourd'hui : Une saison de courses d'un jour dans un espace géographique restreint ( France, Belgique et Pays-Bas ), une saison de courses par étapes jusqu'à la fin de l'été conclue par les Championnats de Monde. Des courses de longueurs et de difficultés variées, dans des lieux bien identifiés, préparant ainsi les coureurs pour les grands rendez-vous que sont les trois grands Tours. Le cyclisme du Gifted Group est une sorte de package prêt à consommer dans lequel le Grand Prix de Pékin ressemblera à s'y méprendre au Grand Prix de Doha … De plus, les coureurs passeront plus de temps dans les avions que sur leur vélo ! Ces " Grands Prix " seront bien sûr beaucoup mieux dotés que les légendaires courses européennes. Ainsi ces dernières ne survivront sans doute pas à ce nouveau circuit prioritaire, et nous les pleurerons …

                                                                                              
Reste pour ces protecteurs du cyclisme à convaincre les organisateurs des Grands Tours qui pour le moment ne sont absolument pas disposés à partager les droits télé … A. S. O. se contente pour l'instant de faire part de son étonnement et affirme que Pat Mac Quaid les aurait assurés de sa non participation au projet.

En effet, il y a un an, l'U.C.I. jugeait l'idée " irréaliste et infaisable " … Cela n' a pas lassé nos idéalistes bienfaiteurs, et profitant d'une fédération affaiblie par l'affaire Armstrong et des appels à un changement de direction et de modèle, ils ont fait valoir que ce serait un moyen sûr de changer le modèle sans changer les hommes … L'U.C.I. a donc fait savoir ce mardi dans un communiqué, qu'elle discutait avec Zdenek Bakala " du possible développement du calendrier professionnel route ". L'U.C.I. a signé un Protocole d'Entente avec Gifted Group en tant que premiers investisseurs du partenariat et entamera à présent un dialogue approfondi avec les équipes et les organisateurs de courses avant de conclure un accord définitif … Pat Mac Quaid a sans doute été sensible à la petite phrase de Thomas Kurth dans une interview : " De toutes façons, ceux qui refusent le changement finissent toujours par se faire liquider … " . A méditer … Et à suivre de très près ...

Aphorisme du jour : " Le cyclisme n'est pas un sport. C'est un genre. " ( Philippe Bordas - Ecrivain, photographe, chroniqueur cycliste à l'Equipe - ).                                 

Rendez-vous à " l'Ambassade à 08H15 pour le stretto di corsa et départ à 08H30 dans la joie et la bonne humeur sur des routes incertaines.
Si la pluie ne vous convient pas sur le vélo, nous pouvons nous retrouver pour un petit jogging entre les gouttes. Faire proposition pour le rendez-vous …

A presto sulla bicicletta.

Damiano.

Aucun commentaire: