23 nov. 2012

En forme de poids ou l'inverse ...

Ciao a tutti, Bien avant que les magazines féminins de cyclisme en parlent sur les couvertures alléchantes du printemps et histoire de tempérer les ardeurs en cette période de préparation des fêtes de fin d'année, j'ai choisi de vous ennuyer avec des problèmes de poids ... et de mesure … Pour être plus précis, je vais m'étendre un peu sur la notion de poids de forme.


Le cycliste qui s'entraîne en endurance consomme ses lipides, donc ses réserves de graisse. Il suffit d'observer un coureur sortant du Tour de France ou d'une sortie de Rd'a pour s'en convaincre. Le poids atteint au moment de l'arrivée de la " grande forme " s'appelle le poids de forme. Il est régulièrement le même tous les ans à l'approche de l'objectif fixé. Il est donc intéressant de le
connaître mais il n'est pas facile de déterminer ce poids. Il faut savoir que ce poids est très proche du poids théorique déterminé par les compagnies d'assurance, à deux kilos près. Ce poids théorique est utile pour estimer les gros écarts par rapport à la moyenne de la population. Il a été établi à partir d'une importante population. Un tel poids se disperse selon une courbe de Gauss, et la formule qui suit concerne le plus grand nombre :

                                                                            Pth = T - 100 - ( T - 150 ) / C

                                                                            T est la taille exprimée en Cm, C est un coefficient égal à 2 pour une femme et 4 pour un homme.

Prenons l'exemple de notre Président : Il mesure 1,82 m et son poids actuel est de 63 Kg. Son poids théorique est le suivant : Poids th = 182 - 100 - ( 182 - 150 ) / 4 = 74kg. Nous constatons immédiatement que notre jeune coureur présente un retard de croissance important, puisqu'il lui manque la bagatelle de 11 kilogrammes ! Il faudra donc attendre qu'il se muscle un peu et qu'il s'approche de son poids théorique avant de lui imposer des charges de travail trop dures ! ( Source médicale avérée )
Attention cependant, Ce n'est pas parce que votre poids ne correspond pas à la formule qu'elle est fausse ! Ni que vous êtes trop gros !
Comme toutes les statistiques, cette formule permettant de calculer le poids théorique ou poids de forme n'est qu'une moyenne sur des centaines de milliers de personnes. Comme toujours, il faut s'en servir pour ce qu'elle peut apporter, et ne pas se mettre au régime s'il existe un écart de trois kilos avec le poids proposé par le calcul ! D'ailleurs, au sein de Rd'a, nous avons des coureurs qui se situent au extrémités de la courbe de Gauss et qui ne s'en sont même pas rendu compte !

                                                                                                                       

Corrélation intéressante : le pouls de repos. Pendant la saison, le pouls de repos descend régulièrement tant que la forme s'améliore. Il en est de même pour le poids, qui descend régulièrement jusqu'au poids de forme. Si l'on s'en tient donc à cette remarque, le pouls de repos du Président doit remonter au cours de la saison ! A vérifier ...

Aphorisme du jour : " Le vélo me tient à coeur. Les muscles des jambes sont d'excellentes pompes qui aident le coeur à fonctionner. Faites du vélo ! " ( Dr Paul Dudley-White, cardiologue américain qui a donné son nom à une piste cyclable ! )

Rendez vous à " l'Ambassade " à 08H15 pour le stretto théorique et départ à 08H30 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Damiano.

Aucun commentaire: