17 sept. 2012

Le vélo hôn …

Ciao a Tutti,

J'empreinte le terme " hôn " au délicieux Philippe Meyer qui nous enchante tous les samedis sur France-Inter avec son émission " la prochaine fois je vous le chanterai " . Au cours de cette diffusion hebdomadaire, il nous gratifie d'une rubrique qui a pour nom " la chanson hôn ", illustrant ainsi la pauvreté, la mièvrerie, la nullité de certaines rengaines. Vous aurez compris immédiatement à quoi le terme " hôn " fait référence? Je connais donc de nombreuses chansons " hônnes ", mais jusqu'à peu je ne connaissais pas de vélo " hôn " … L'objet n'avait pas échappé à la sagacité de notre ami G. en avril dernier sous l'intitulé éloquent : " ??? ".

                                                                   
                              Présenté par des chercheurs allemands à l'occasion des Dyson Award 2012 ( manifestation qui fait la part belle aux inventions qui marqueront le XXIème siècle … ), le " Fliz Bike " est soit disant un vélo suspendu ! Concourant dans la catégorie des objets " hôns ", il aurait eu toutes les chances de remporter le premier prix !
Description du concept " hôn" : le cycliste ( ! ) n'est plus sur une selle mais maintenu en suspension par un système de sangles au niveau des épaules et du bassin ( je parlerais alors d'un cycliste suspendu et non d'un vélo suspendu ). Pour se déplacer, plus question de pédaler, il faut donner des impulsions avec ses jambes comme sur une trottinette ! ( et là, je ne parlerais plus de vélo du tout ! ).

Alors, messieurs les ingénieurs allemands, il faut m'expliquer ! Un vélo, pour porter ce nom, doit être composer d'un cadre ( il y en a un ), d'un guidon ( il y en a un ), de roues ( il y en a deux ), d'une selle ( il n'y en a pas ) et d'un système d'entraînement actionné par des pédales ( il n'y en pas ). 
Si on peut reconnaître à l'objet un intérêt esthétique, en revanche aucun intérêt pratique :
    - Enfourcher son vélo prend deux secondes, le Fliz Bike quelques minutes ( de plus les personnes, comme notre ami G., possédant un appareil génital externe surdimensionné, ne peuvent trouver place dans les sangles - voir la vidéo ci-dessous - ).
    - En descendre idem. ( Voir la rencontre d'un pote sur la vidéo ... )
    - La vitesse de déplacement est ridicule, le " cycliste " en Fliz  Bike devenant la risée des enfants à trottinette ( scène censurée sur la vidéo ... )
    - La maniabilité a l'air d'être celle d'un trente tonnes sans direction assistée.
    - Impossibilité de faire un roue arrière en franchissant la ligne d'arrivée.

Pour vous en convaincre, je vous invite à visionner la petite vidéo publicitaire qui à mon avis dessert plutôt le produit : http://www.youtube.com/watch?v=tH0yyYHir10

Rassurez vous, le jury du James Dyson Award qui est censé récompenser une solution innovante à un problème de la vie quotidienne, n'a pas retenu cette draisienne rétrograde parmi ses lauréats ! Ouf !

Aphorisme du jour et approprié : " Je me console de savoir que la bicyclette a été inventé par un Français. Un Français, c'est tout de même un Latin. Car s'il y a au monde quelque chose qui mérite d'avoir été inventé par un Latin, c'est bien la bicyclette. "  ( Curzio Malaparte  auteur entre autres de " Coppi et Bartali - les deux visages de l'Italie " )

Rendez-vous à " l'Ambassade " à 07H45 pour le stretto pas hôn du tout et départ à 08H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées

A presto sulla bicicletta.

Damiano.

Aucun commentaire: