10 févr. 2012

Le vélo d'Hu Jintao ...

Ciao a tutti, Tous les cyclistes ne naissent pas égaux devant la loi … Alberto prend deux ans et perd ses Tours : normal ! Abandon des poursuites concernant Lucien : pas normal ! Comme je l'ai déjà dit auparavant, pour courir et réussir dans le vélo de haut niveau, il faut, bien sûr un vélo, mais surtout des très bons avocats : navrant ! Dont acte. Vous avez été tous très gentils … Ainsi, je continue mon petit propos sur le vélo en Chine. Nous nous étions arrêtés en 1958, date à laquelle la Chine produisait un million de vélos par an. 21 ans plus tard, la production est encore multipliée par dix ( 10 millions par an ) et ce malgré la révolution culturelle qui a supprimé tout investissement. En 1987, la production passe à 40 millions pour atteindre en 2002 le chiffre de 60 millions soit 2/3 de la production mondiale. Aujourd'hui, on dénombre près de mille marques pour 80 millions d'unités produites. De plus, il se vend aujourd'hui 23 millions de vélos électriques sur le territoire chinois !
Malgré ces chiffres incroyables, le vélo serait en perte de vitesse. A cela plusieurs raisons que nous allons évoquer :

    - La contrefaçon : les chinois sont réputés pour leur aptitude à la contrefaçon, mais ce qu'on sait moins est que le piratage est interne à la Chine ( 97% de la contrefaçon est inter chinoise ). La marque de vélo " For Ever " sort 70 000 unités par mois alors
        que 250 000 vélos " For Ever " sont vendus par mois … Donc, trois fois sur quatre, c'est un faux ! Ainsi la marque vend moins et le budget alloué à la recherche diminue.




    - Trop de PME : La structure économique chinoise est faite de clones de structures de petites tailles, le plus souvent familiales. Ce qui entraîne en fait une perte de temps, d'argent et un manque de recherche et développement. Le vélo chinois ne peut
        pas suivre les demandes du marché. Sa seule solution pour rester compétitif est de baisser considérablement les prix. Ainsi, en 2004, au salon du vélo de Shanghai, on pouvait trouver des VTT à 10 euros pièce. En 2003, tous vélos confondus la
        Chine à exporté 45 millions de vélos et n'a réalisé que 1,2 milliards d'euros de profit, ce qui fait un prix moyen de 10 à 15 euros par unité vendue. Ce qui est ridicule ! Tout le monde s'est coupé l'herbe sous le pied.
        Cependant, il y a une exception : la marque " Giant " a su se situer dans un créneau libre de toute compétition. Produisant en 2002 plus de cinq millions de vélos, elle est arrivé tardivement sur le marché chinois, laissant aux autres marques le soin
        de s'autodétruire. Bien conseillée, elle a opté pour une tactique tout à fait différente : là où les autres font du bon marché, Giant fait du vélo de luxe. Afin d'éviter la contrefaçon, la marque sort fréquemment de nouveaux modèles. Ainsi, elle est l'une                     des moins piratée; en revanche, c'est l'une des plus volée ! De plus, Giant fait travailler des ingénieurs à Taïwan, en Californie, en Europe afin de protéger au mieux la propriété intellectuelle.

    - La politique actuelle de l'état chinois, qui est anti vélo : les villes sont détruites afin d'être modernisées pour accueillir les flux de population. Ainsi, de nombreux " hutongs " sont détruits à Pékin et ailleurs. Des centaines de marchands ambulants et de                     petits métiers en tout genre utilisant le vélo disparaissent … La Chine fait table rase de son passé pour montrer qu'elle est riche.  En ce qui concerne le vélo, ce dernier n'apporte rien d'un point de vue économique tandis que la voiture rapporte beaucoup             plus. Dans de nombreuses villes, le vélo est interdit ! Ainsi à Shanghai, 53 artères sont maintenant interdites aux cyclistes. Face aux recrudescences de vols de bicyclettes ( 4 millions de vols par an soit plus de 7 par minute ! ), la police ne fait pas grand                 chose et les peines encourues sont ridicules. C'est un découragement à l'achat et à la pratique …

A Pékin, les vélos circulent en moyenne à une vitesse de 15 km/h tandis que les automobiles ne vont qu'à 8 km/h … La Chine est le pays au monde qui a le plus d'accident de la route : 100 000 morts par an pour 20 millions de véhicules ( l'OMS prévoit 500 000
    morts en 2020 ) ... La Chine détient le plus grand nombre de vélos au monde : 430 millions … Alors, le vélo a encore peut être de beaux jours devant lui dans l'Empire du Milieu …

Je vous joins un petit lien sympathique quant au décompte des ventes et vols de vélos dans le monde : http://globometer.com/velos.php ( ce qui donnera, je l'espère, du baume au coeur de notre ami Giancarlo ! )
En chinois, " si on faisait du vélo " se dit :


Rendez vous aux " Templiers " à 08H45 pour le  et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées.

A presto sulla bicicletta.

Damiano.

Aucun commentaire: