25 févr. 2011

Politique du vélo

Ciao a tutti,

Le saviez vous ? Le vélo a sa politique !

Je vous en livre son contenu, pensé et rédigé par le Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement :
" La pratique du vélo est en plein essor, 3 millions de cycles vendus chaque année en France et avec 5 vélos pour 100 habitants, notre pays se place en troisième position derrière les Pays-Bas et l'Allemagne. La pratique du vélo en ville réduit souvent les temps de parcours, notamment le temps perdu en recherche de stationnement, est peu onéreuse, bénéfique pour la santé et réponds aux préoccupations de Grenelle de l'environnement. Elle répond ainsi à différentes problématiques : déplacement, santé, réduction de la pollution ... Si le vélo en ville et le vélo loisirs commencent à trouver leur place, de multiples pistes d'action et d'innovation sont encore à approfondir concernant les périphéries urbaines, les écocités, les écoquartiers, l'adaptation des logements et des gares, les déplacements multimodaux, le tourisme, la santé, les loisirs ... "

Le discours est plaisant, séduisant même ... Mais avons nous les moyens de nos ambitions ?

Le Président de la République a tout de même trouver les moyens de nommer " un Monsieur Vélo "
au sein du Ministère sus cité. Il aurait du me contacter, car je me serais bien vu à ce poste. Parler vélo toute la journée en étant payé ( sans doute très bien payé ! ) n'aurait pas été pour me déplaire. Je pratique modestement le vélo loisirs et fréquemment le vélo en ville, ce qui m'autorise à faire valoir quelques compétences en la matière. Mais, le Président a choisi Monsieur Hubert PEIGNE pour la fonction officielle de Coordonnateur Interministériel pour le Développement de l'Usage du Vélo, autrement dit " Monsieur Vélo ".

Vous connaissez mieux que moi les problématiques de cohabitation vélo/voiture sur la route. Aussi, je voudrais vous faire part des singularités liées à l'exercice du vélo urbain dans notre cité. Rouler sur nos trottoirs, dits pistes cyclables, relève parfois du concours de maniabilité ! En effet, sur nos dites pistes cyclables ou trottoirs, il est fréquent de rencontrer en leur milieu : des poteaux, des piétons, des chiens promenant leur maître, leurs déjections, des feux tricolores, des automobiles, des joints de dilatation, des routes, des fauteuils roulants, des panneaux publicitaires ...

J'ai donc posé la question suivante à " Monsieur Vélo " : Une bande sur trottoir pour les cyclistes peut-elle être considérée comme un aménagement cyclable urbain ?
Réponse de M.V. : Cher Damiano, excellente question et je te remercie de me l'avoir posée.
Certainement pas ! S'il s'agit simplement de peindre une bande sur un trottoir à destination des cyclistes, non seulement ce serait illégal au regard du code de la route, mais ce serait dangereux, à la fois pour les cyclistes, les piétons et surtout les personnes à mobilité réduites, et en tout cas contraire aux dispositions découlant de la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances ( droits et chances de quoi ? NdA ), la participation et la citoyenneté des personnes handicapés. Les associations de personnes aveugles et malvoyantes, de personnes sourdes et malentendantes ( rien oublier là pour le politiquement correct ! NdA ), pourraient facilement attaquer le maître d'ouvrage pour mise en danger de la vie d'autrui ( et les cyclistes dans tout ça ?  NdA ). Les pistes cyclables peintes doivent être uniquement réalisées sur chaussée. Dans le cas exceptionnel d'aménagements sur trottoir, ceux-ci doivent être obligatoirement des pistes avec une véritable séparations des cyclistes et des piétons, séparation devant être détectable par l'ensemble des personnes à mobilité réduites, dont les aveugles et les mal-voyants. En cas de non respect des dispositions légales, lors d'un accident, la responsabilité pénale du maire prévue à l'article L 2123-34 du code général des collectivités territoriales serait alors engagée.

Bon, si avec cela, en ces temps pré-électoraux divers, nous n'avons pas des pistes cyclables dignes de ce nom et en conformité avec les dispositions en vigueur, j'arrête le vélo ! Peut-être pas quand même ...

En tout cas pas ce samedi ! 19 jours sans rouler, c'est déprimant !

Rendez vous aux " Templiers " à 08H45 pour le stretto citoyen et départ dans la joie et la bonne humeur sur des routes incertaines.

Agrandir le plan
Ne m'attendez pas, un rendez vous bucco-dentaire m'obligera à un départ différé. Ouvrez vos portables !
A presto sulla bicicletta

Damiano

Aucun commentaire: