1 févr. 2011

Analyse


C'est beau la vie. On rencontre quelqu'un sur un vélo, habillé comme un italien, très classe, on le laisse au volant d'une ambulance, on roule avec son frère, on court avec son frère, on se recroise en Bretagne au départ du Tour 20 ans après. Et on retrouve son analyse très fine, comme cela un soir dans VéloMag. Le vélo on en fait et on en parle.

Aucun commentaire: