6 nov. 2010

Il voit des vélos partout ...

Ciao a tutti,

Passer un week-end sans toucher à mon vélo est pour moi une épreuve d'une grande difficulté. Les symptômes du sevrage apparaissent très vite et nuisent à mon entourage : anxiété, irritabilité, troubles du sommeil, douleurs diffuses, troubles sensoriels et digestifs, hypotension orthostatique, délires psychotiques, convulsions, hallucinations visuelles tactiles ou auditives, crise comitiale, etc ... Heureusement, j'ai mis au point une technique de préparation mentale qui me rend supportable et sociable. Ainsi, j'ai pu partir à Paris dans des conditions acceptables voire idéales.

Mais en arpentant les rues de la capitale, j'ai bien cru à la rechute ! Etait ce mon acuité exacerbée qui m'a fait voir des vélos partout ? Je vous fais grâce des multiples Vélib qui n'ont cessé de me narguer au cours de ces trois jours, mais je ne peux passer sous silence les nombreux magasins de vélo et autres vélocistes qui ont failli me rendre malade. Que de merveilleux vélos de course ai je vu, que de fantastiques vélos de coursiers étatsuniens ai je admiré, que de sublimes vélos californiens ai je envié, que de beaux " citybykes " ai je convoité ! Mon seul regret est de ne pas avoir pris mon appareil photo pour vous faire partager ces visions idylliques. Les vélos sont partout ! Même dans les musées, comme en témoignent ces drôles de cycles, vus à Beaubourg au cours de la visite de l'exposition Gabriel Orozco :
" Four Bicycles ( There is always one direction ) " 1994

Et cette table aperçue à l'expo " elles@centrepompidou " que je verrais bien chez moi : " Tour Table " Gae Aulenti 1993

J'étais cerné ! Mais j'ai tenu bon ! Ma préparation mentale s'est montrée efficace et j'ai pu ainsi profiter pleinement de ces jours ensoleillés en famille !

Que vous dire alors de ma furieuse envie de rouler ce prochain samedi !

Météo prévue, douce et clémente
Rendez vous aux "Templiers " à 08H45 pour le stretto sotto le nuvole et départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes sèches et douces.

A presto sulla bicicletta

Damiano

Aucun commentaire: