20 nov. 2009

Amour et vélo ...

Ciao a tutti,
Une fois n'est pas coutume, je vous soumets un petit texte d'un(e) dénommé(e) Mali : Amour et Vélo.



"Amour et vélo
Je vais vous parler de ma définition de l’amour. Je peux me tromper et je compte sur vous pour me rectifier.
Attention chaque mot est hyper important. L’ amour est un Élan, irraisonné, inexplicable, désintéressé, inexcusable, total, et délicieux vers l’autre. Dans l’Amour donc ne rentre aucune considération raisonnée (bonne famille, joli, gagne bien sa vie, gentil, etc. etc. ) On peut tomber amoureux d’un truand, d’un violeur, d’un ogre, d’un nain ou d’un saint ou d'une pute. Sans aucune explication.
C’est donc un élan. Comme tout élan, (vous avez sûrement déjà piloté un vélo) il tend à s’épuiser. C’est (pour les scientifiques) une Énergie (cinétique puisqu’elle dépend de ½ de m v2) Pour l’acquérir il faut une poussée (le coup de foudre) (pour les scientifiques : une énergie électrique qui dépend de la différence de potentiel électrique donc de l’ionisation). A partir de cet Élan qui nous porte vers l’être aimé, il faut l’entretenir. Donc pédaler (les efforts que l’on fait vers l’autre). Surtout que parfois la route monte ! alors il faut pédaler et fournir un effort supplémentaire. L’amour est ainsi. Après l’Élan initial il faut faire des efforts (conjoints bien sûr) pour que cet Élan puisse encore nous porter. Quand le vélo s’arrête. L’amour est fini. Soit que l’on n’a pas suffisamment pédalé, soit que la pente est infranchissable. Il faut alors, soit réparer le vélo (revoir ses relations avec autrui), soit changer de braqué (revoir sa façon de vivre), changer de vélo (changer de partenaire) ! Mais in fine l’effort est là.Quand on envie de pédaler pour quelqu’un (une) c’est qu’on l’aime tant que nous pédalerons. A moins que nous soyons sur un tandem."


Comme quoi, il y a beaucoup d'amour dans le vélo ! L' association est sympathique, mais vous avez sans doute relevé que notre poète(sse) philosophe n'est certainement pas un(e) cycliste, vue la façon dont il (elle) écrit le mot " braquet " ... Enfin, tant qu'on parle du vélo et en bien ... Quant au fond ( du texte ) il y aurait un peu à redire, mais enfin, tant qu'on parle de vélo ... et d'amour, on ne fait de mal à personne ! En revanche ...

Le football est un sport absolument magique doté de pouvoirs extraordinaires, voyez plutôt : Un joueur égyptien marque un but lors d'un match au Caire. Dans les minutes qui suivent des milliers de personnes deviennent complètement hystériques à Alger, des plaies s'ouvrent sur des corps à Lyon, des vitrines volent en éclats à Paris, des bateaux brûlent dans le port de Marseille ... La bêtise n'a malheureusement rien de magique, au contraire ! Le foot non plus ! Qu'est ce que je suis content d'avoir choisi le vélo !

Vol à mains armées : l'équipe de France de football ( handball ? ) se qualifie aux dépens de l'Irlande. Jeux de mains, jeux de vilains ...

" Quand le vélo s'arrête, l'amour est fini " dit notre chroniqueur(euse), alors ne nous arrêtons pas de pédaler !

Rendez vous donc aux " Templiers " à 08H45 pour un stretto amoureux et sans les mains, départ à 09H00 dans la joie et la bonne humeur sur des routes ensoleillées !

A presto sulla bicicletta

Damiano

Aucun commentaire: