17 juil. 2009

Quand faut y aller, faut y aller...

Ciao a tutti,
Le Tour toujours ... Et de trois victoires pour les équipes françaises ( série en cours ):
On jubile ! Ah Lucien, c'est pas facile d'être grand patron avec des employés turbulents. D'habitude, tu achetais tout ce qui pouvait te faire de l'ombre ou tu virais sans ambages ceux qui pointaient le bout de leur vélo. Mais là, tu es obligé de composer, de faire avec beaucoup plus fort que toi ... Tiens, pour un peu, je rejoindrais presque l'avis de Jean-François Bernard interrogé sur ton cas : " Pour moi, il n'est même pas dans le classement du Tour. C'est seulement un "people" qui fait parler de lui ... Son retour est beaucoup plus politique et commercial que sportif " Allez, Alberto, fais moi plaisir, remets lui en une petite dès que l'occasion se présente et qu'on en parle plus !
En ce qui nous concerne, quand faut y aller, faut y aller au Ventoux ! Mais avant de grimper là haut, nous aurons le plaisir de passer quelques jours ensemble comme des pros, dans le même hôtel à manger des pâtes, à dormir, se faire masser ( ? ), rouler en équipe, écouter le briefing matinal de notre directeur sportif, signer des autographes ... en pensant à ça :

















Certains diront : " le Ventoux avant tout, ou le Ventoux après tout. " Ou peut être ne dirons nous plus rien !

Et n'oublions pas que : " Quand lou Ventour a soun capèu, se plòu pas aro, plòura lèu. " ( Dicton provençal ).
Petit rappel des variations de températures au sommet ( Ce sont des moyennes, car l'hiver il peut faire jusqu'à -30°, conditions similaires au désert, mais pour le 20 Juillet, ça ira ! ) :




Ce qui devrait nous inciter à penser tout de même au coupe-vent !
Coté météo, cela va nous changer et en bien ! Voici les prévisions pour Carpentras :

Rendez vous donc chez moi à 08H15/30 pour le stretto du samedi et départ dans la joie et la bonne humeur pour Montélimar.
A presto sulla bicicletta
Damiano

Aucun commentaire: